Un château méconnu : le château de Tongrenelle

KBR, Carte de Ferraris (1770-1778), vue de Tongrenelle avec son château se trouvant sur la droite avec la ferme, entouré des douves
KBR, Carte de Ferraris (1770-1778), vue de Tongrenelle avec son château se trouvant sur la droite avec la ferme, entouré des douves

Lors de mes recherches généalogiques sur mes lointains ancêtres, j'ai découvert que pour l'un d'entre eux, on parlait d'un petit hameau qui se nommait Tongrenelle (province de Namur - Belgique) et d'un château dont il était le propriétaire. Mes premières recherches m'apportèrent peu d'informations et une petite déception. En effet, j'apprenais qu'il avait été détruit il y a plus de 130 ans. J'ai fouillé dans différents ouvrages pour alimenter ma curiosité, mais il reste malgré tout un château dont on parle peu. Vous voulez découvrir l'histoire de ce château? Alors suivez-moi et remontons ensemble au début du XIVème siècle...

Tongrenelle est un petit hameau, se trouvant sur les terres de Sombreffe. Le château, qui est à l'époque une forteresse, est mentionné dès 1209, dont on dit : "bâti sur pilotis au milieu d'un marécage de la rive gauche de la Ligne (nom de la rivière)". Nous ne savons pas à quelle famille il appartient. Cependant, vers 1350, Godefroid DE BERLO dit "Pinchart" (mon ancêtre à la 22ème génération) en a la possession. Mais qui est-il? Fils de Godefroid DE BERLO et petit-fils de Gérard DE BERLO (Chevalier et Sire de Berlo), il devait être né vers 1300. Il fut d'abord Chanoine de St-Servais (1317), ensuite de St-Paul (1318). Il devient par la suite Chevalier, Seigneur de Fresin et de Tongrenelle. Il se marie avec une fille du Seigneur de Thynes et de Faux, avec laquelle il aura une fille unique : Jeanne, née vers 1346. En 1343, il est présent à un relief fait à Namur, où il est déjà mentionné comme "Seigneur de Tongrenelle", ainsi qu'en 1358.1 Jeanne, Dame de Tongrenelle, se maria en premières noces à Wauthier DE SERAING, mais il mourut peu de temps après. Veuve, elle se remarie en secondes noces , vers 1367, avec Guillaume DE GAVRE (Chevalier, Seigneur de Steenkercke-Brugelette et Mussain2). Le couple eut de nombreux enfants dont Sibylle (mon ancêtre à la 20ème génération) qui se maria avec le Seigneur de Spontin ; et Guillaume (dit "de Herimez") qui devient Seigneur de Steenkercke et de Tongrenelle. C'est donc dans les mains du frère de Sibylle que se trouve le château de Tongrenelle.

Site internet Cartesius, Namurcum Comitatus, 1612
Site internet Cartesius, Namurcum Comitatus, 1612

Guillaume se maria avec Béatrix DU BOIS d'ANEQUIN et le couple eut une fille : Béatrix. Guillaume mourut en 1447 et le château passa dans la famille DE MONTFORT par le mariage de Béatrix avec Louis DE MONTFORT.

On ne sait pas comment le château-forteresse évolue, mais il existe toujours. A-t-il subit des transformations, a-t-il été détruit pour être reconstruit en plus "dur", voir détruit partiellement à cause d'une guerre?? C'est fort possible.... Le hameau de Tongrenelle n'en reste pas moins inconnu. Comme nous le voyons sur cet extrait d'une carte de 1612 (voir ci-contre, souligné en rouge), Tongrenelle y est indiqué. La plus ancienne représentation du château (d'après mes recherches) se trouve dans les célèbres Albums de Croÿ. On y voit la représentation du hameau de Tongrenelle avec le château vers 1595-1600 (voir ci-dessous). Mais on y trouve des contradictions. Tout d'abord, on peut observer des collines sur la représentation. Hors, dans la réalité, il n'y en a pas. Ensuite nous voyons des pans de mur d'un donjon alors qu'à cette époque, le château n'est pas dans un état de délabrement ou de ruines....... quoique...

Albums de Croÿ, Comté de Namur, vol. II, planche 137, éd. Crédit Communal, 1997
Albums de Croÿ, Comté de Namur, vol. II, planche 137, éd. Crédit Communal, 1997

Il avait été en partie détruit et reconstruit par le propriétaire et Seigneur hautain de l'époque3 : Paul DE NOYELLES, baron de Torcy. On sait aussi qu'avant 1559, le château avait une chapelle qui était dédiée à St-Remi. Grâce au livre "les délices du Païs de Liège" de 1744, nous avons une description très intéressante des lieux. Voici ce que l'on peut lire :" ... un large fossé plein d'eau vive, qui l'environne, n'y laisse d'accès que par un pont-levis, placé vers le couchant au-dessus d'un pavillon, qui couvre l'entrée d'une basse-cour quarrée, défendu par une petit pavillon. On y voit dans le fond un pont de pierres à trois arches, qui joint un pont-levis, par où on pénètre dans le donjon, composé de deux corps de logis joints par deux ailes, qui achèvent, autour d'une seconde cour, un plan carré, flanqué de deux tours et d'un pavillon. Les dehors du fossé, qui forment une espèce d'étang, forment un paysage des plus agréables car il y a au midi un Jardin entouré de vergers, au nord coule le ruisseau au bord d'une belle allée d'ormes, qui forme entre lui et l'étang une promenade charmante...". Très agréable n'est-ce pas?

Extrait du livre "Patrimoine Monumental de Belgique, dessin de Remacle Leloup, T5 vol. 2, 1998
Extrait du livre "Patrimoine Monumental de Belgique, dessin de Remacle Leloup, T5 vol. 2, 1998

En 1738, Remacle LE LOUP représente sur papier la vue du château telle qu'elle devait l'être. A ma connaissance, c'est la seule et unique représentation qui soit la plus juste du château de Tongrenelle. Nous pouvons observer à gauche les bâtiments qui forment la ferme du château et vers la droite, le château lui-même. Nous pouvons aussi voir le petit pont dont l'une des arches est cachée. Au XVIIème siècle, le château et domaine de Tongrenelle appartiennent à la famille HARSCAMP. Dans le testament de Pontian d'HARSCAMP daté du 22 juin 1787, il lègue le domaine à son cousin le comte MERCY d'ARGENTEAU. Mais comme il est ambassadeur d'Autriche à la cour de Versailles, le château resta sur le côté... Le château est représenté sur les cartes FERRARI datant des années 1770 (voyez au début de l'article, le château se trouvant sur la droite). Henri-Claude de NAMUR d'ELZEE opéra un retrait lignager et ce fut le dernier seigneur du lieu (entre 1787 et 1794). Un château qui revient à un petit petit petit cousin à mon ancêtre quelques siècles plus tard. Un plan de 1830-33 nous montre encore bien l'existence et l'emplacement du château (voyez-ci dessous). Le château devait se dégrader avec le temps et peut-être le manque d'entretien... Appartenant toujours à la famille de NAMUR d'ELZEE, la vente du domaine de Tongrenelle eut lieu le 30 juin 1856 chez François DOCQ (aubergiste aux Quatre Bras de Tongrinne). La ferme, le moulin banal et les ruines du château comprenaient 82 ha de terre.

Site internet Cartesius, Carte du cadastre primitif, 1830-33, Château de Tongrenelle et sa ferme
Site internet Cartesius, Carte du cadastre primitif, 1830-33, Château de Tongrenelle et sa ferme

En 1860, malheureusement, le château fut totalement abattu. Étrangement, il n'existe aucune représentation de quelque nature que ce soit de ce château au XIXème siècle. Qu'en est-il en actuellement?? En allant sur les lieux durant l'été 2017, aussi étrange que cela puisse paraître, l'emplacement de l'ancien château est resté tel qu'il était, et l'ancienne ferme tenant au château, datant du 17ème siècle, existe toujours. Les douves existent également et une belle prairie se trouve à la place de l'ancien château (bordée de quelques arbres). En y regardant de plus près, on peut voir sur les rives quelques pierres, de formes rectangulaires. Serait-ce les rares petits vestiges de ce vieux château qui exista durant plus de 650 ans...?? Peut-être qu'un jour, une équipe archéologique fera des fouilles pour retrouver des traces de ce vieux château de Tongrenelle...

Vue sur la prairien l'arrière de la ferme et une partie des douves. Photo de l'auteur © Authome P.
Vue sur la prairien l'arrière de la ferme et une partie des douves. Photo de l'auteur © Authome P.
Bord de la prairie où l'on peut y voir quelques pierres rectangulaires. Photo de l'auteur © Authome P.
Bord de la prairie où l'on peut y voir quelques pierres rectangulaires. Photo de l'auteur © Authome P.

1 : Annuaire de la Noblesse belge, 1880, p112-113.

2 : Fonds LE FORT, famille DE GAVRE.

3 : Les Albums de Croÿ

L'article de la semaine prochaine sera consacré à des sites internet qui peuvent vous aider lors de vos premières recherches généalogiques. A mercredi prochain...

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Stéphane Decarnières (mercredi, 31 janvier 2018 19:24)

    J’adore l’historique de ce château avec les photos c’est vraiment top, merci pour cet historique très instructif.

  • #2

    Maureen Theys (jeudi, 22 mars 2018 22:30)

    Ayant habité pendant presque 6 ans rue du château de tongrenelle et ayant migre rue pichelin, je suis heureuse de découvrir l'histoire de ce magnifique lieux... Merci beaucoup pour ses informations